Prise de décision

Prises de décision


Quelque soit notre rôle, notre statut social ou notre expérience, je pars du principe que chacun possède le potentiel pour apporter quelque chose. Nous n’avons pas le même vécu, nos expériences IRL sont toutes différentes, tous les jours de nouvelles entreprises émergent, d’autres ferment leurs portes. Personne ne peut prétendre tout savoir. Il faut être à l’écoute.

Partant de ce principe, j’ai toujours été à l’écoute de chacun de mes membres, qu’ils aient été dans ma Team depuis cinq années ou cinq jours, leurs opinions étaient à prendre en compte car potentiellement porteuses d'intéressantes réflexions.

Dès lors, les idées et propositions pouvaient émaner de n’importe qui au sein de notre organisation. Que vous soyez simple joueur, responsable administratif, représentant diplomatique, leader ou bien responsable militaire, toutes les idées étaient bonnes à prendre, ou tout du moins à considérer de sorte à obtenir une idée finale dotée de bases solides.

Concernant toutes les idées, projets, propositions importantes :

Lorsque l’une d’entre elle émergeait, nous en discutions sur la conversation commune de la Team sur Skype. Si celle-ci semblait appropriée et réalisable, les responsables de la Team, ainsi que des volontaires, se mettaient au travail afin de proposer une feuille de route pour le projet.

Nous travaillions ainsi afin de proposer l’objectif de celui-ci, ses conséquences et son intérêt. Le travail théorique était toujours assez conséquent et nous ne manquions pas de réfléchir à toutes les issues et hypothèses possibles.

Une fois le projet prêt, il était détaillé à l’ensemble des membres via un message général. Les joueurs pouvaient ensuite en discuter et le critiquer. Après quelques améliorations, le projet était cette fois présenté dans sa version finale en réunion audio par ceux ayant travaillé dessus. Nous procédions à un vote et s’il était accepté à l’unanimité, l’option était validée.

Ce type de prise de décision concernait essentiellement les projets militaires.

Cela arrivait notamment en début de serveur lorsqu’il fallait choisir quel serait la prochaine cible par exemple.

Ce vaste travail de préparation permettait de vérifier toute nos options. Nous encouragions les joueurs à critiquer autant que possible afin d’obtenir le plan le plus solide possible. Il fallait ensuite compter deux à trois semaines de préparation pour obtenir un résultat très correct et considérant de nombreuses options possibles de déroulement.

Notre volonté était de permettre l’implication de tous dans le processus décisionnel des événements majeurs du serveur.

Concernant les décisions mineures, qui n’impactaient pas ou très peu le serveur (exemple : envoie de ressources sur un compte en difficulté), elles étaient prises par les responsables de l’alliance pour un soucis d’efficacité. Cela n’empêchait pas une bonne communication sur le sujet en question et des débats sur l'utilité de la chose sur la conversation Skype, mais les joueurs acceptaient que ce type de décision soit unilatérale et non discutée avant exécution.