Leadership

Leadership


« Le challenge de diriger est d’être fort mais pas rude ; d’être aimable mais pas faible ; d’être audacieux mais pas tyran ; d’être réfléchi mais pas fainéant ; d’être humble mais pas timide ; d’être fier mais pas arrogant ; d’avoir de l’humour mais sans folie. »
Jim Rohn
 

Difficile d’écrire sur le sujet tant le domaine est vaste. Des livres entiers ont été écrit sur le seul sujet du « Leadership », je vais tenter de résumer mes pensées en restant dans le contexte du jeu.

I - Prise en compte de l’IRL

Avant de vous lancer dans un tel projet, assurez vous d'avoir une situation IRL stable. Il est d'une importance majeure d'être en paix et de ne pas subir de pressions trop importante dans le monde réel. Le cas contraire se ressentira forcément à un moment donné. Vous ne pouvez vous lancer en considérant la gestion d’une Team comme le moyen permettant de vous soulager de tous vos problèmes, Travian ne doit pas être une porte de secours mais un divertissement plaisant ou, comme ce fut le cas pour moi, une expérience. Veillez également à posséder un accès internet régulier tout au long de la journée.

Afin que votre Team subsiste sur la durée, il faut que vous ayez un minimum de savoir concernant le leadership, ne sous-estimez pas la situation, vous n’aurez aucun véritable moyen de contrôle sur qui que ce soit dans ce jeu. Pensez également à vos proches. Prenez conscience, que vous passerez une bonne partie de votre temps libre sur le jeu, il faut que ceux-ci soient plus ou moins d'accord avec cela. C'est loin d'être évident mais le compromis est souvent la meilleure solution. Ne partez pas tambour battant si cela risque d'empiéter sur votre vie familiale (enfant, femme, mari), Travian n'en vaut absolument pas le coup, cela reste du virtuel.

Les personnes qui logent chez leurs parents sont un cas particulier, ceux-ci étant souvent sur votre dos, je vous déconseille de créer une alliance. N'étant pas indépendant, votre situation est instable, ce qui portera préjudice à votre alliance sur le long terme (la perte d’un leader étant souvent fatale) et risque également de grandement décevoir les joueurs qui auront une mauvaise image des alliances et par-là même du jeu.

Ne négligez pas ces détails, ils sont essentiels.

Dans le cas où vous ne remplissez pas tous les critères et souhaitez quand même avoir un rôle majeur, visez plutôt des postes à responsabilité, les leaders ont constamment besoin d'être épaulés pour gérer l'alliance au jour le jour. La pression sera moindre et vous aurez l'occasion de vous illustrer plus d'une fois.

II - Temps de jeu

C’est le moteur principal du jeu. Si vous n’avez pas le temps, ou si vous ne pouvez pas accéder régulièrement au jeu, abandonnez votre projet. Diriger une alliance nécessitera une connexion internet presque continue. L'idéal étant d'avoir une activité dans la vraie vie permettant un accès permanent sur le jeu et que ce faisant votre travail n'en soit pas pour autant affecté. Autant dire que ce n'est pas quelque chose que tout le monde peut se permettre de faire.

Lorsque vous commencerez, il sera essentiel d’être très présent, vous ne pouvez déléguer efficacement au début de votre entreprise, ce n’est pas possible. Vous devez réaliser vos séries de tests et d’expériences et être très observateur. Il s’agit ici de comprendre ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Avant de commencer à déléguer votre travail, il convient donc d’étudier l’ensemble de votre système initial ainsi que vos membres pour savoir qui pourrait être à même de vous épauler. Cela prend du temps.

Afin d’être plus efficace, votre travail de préparation devra être impeccable. Nous y reviendrons plus tard dans une partie consacrée.

À terme, votre Team sera sur de bons rails, le système gagnera en efficacité et vous pourrez vous permettre de déléguer des responsabilités. Veillez tout de même à rester présent de manière régulière. Le leader a un rôle unificateur et sert de repère tant aux responsables qu'aux simples membres. Ne sous-estimez surtout pas l'importance de l'image du leader au sein de l'alliance.

Dans le cas de [A.S], lors de mes absences, bien que la Team était gérée par des personnes très compétentes, celle-ci a toujours eu des moments de faiblesse lors desquelles l’unité du groupe commençait à se fissurer. Le leader a une sorte d’aura et un rôle d’unificateur en tout temps. Sa simple présence suffit à maintenir l’ordre et la discipline.

III - Patience et la mise en situation

Cette partie est très révélatrice de la différence entre la gestion d’un groupe virtuel et la gestion d’un groupe dans le monde réel. Être à la tête d’une Team sur Travian exigera, de votre part, une patience infinie. Vous n'avez pas le droit à l'erreur tandis que vous devez être là pour corriger les multitudes d'erreurs de vos membres. Prenez conscience que vous optez pour un travail très ingrat. Diriger une entreprise, un groupe de salariés, une communauté ou tout autre groupe dans la vie de tous les jours est bien différent. Oubliez donc tous les discours énonçant l'exacte similarité entre le commandement IRL et le commandement sur Travian. Cela ne fonctionnera pas, les contextes sont différents.

En effet, les employés sont salariés, ils sont payés pour venir et réaliser leur travail quotidiennement avec comme, motivation principale, la survie de leur foyer. Comment envisager que les joueurs, membres d'une Team Travian, puissent être dans le même état d'esprit ? Les joueurs sont des personnes jouant au même jeu que vous. Ils sont là pour le plaisir, par passion, pour le divertissement, par curiosité, pour se changer les idées mais ils ne sont en aucun cas là par obligation. Dès lors que vous aurez compris cela, vous aurez fait un grand pas. Plus qu’ailleurs, il est indispensable de constamment se remettre en question et de se mettre à la place des joueurs. Ce n’est pas si facile et j’avais pour habitude d’utiliser mon frère (connaissant le jeu) mais également des amis ou ma copine (pour leur part totalement inexpérimentés) afin de demander leurs avis sur mon approche ou mes décisions. Cette technique s’est souvent révélée efficace et a radicalement changé le comportement ou l’atmosphère du groupe après certains changement.

Toute la difficulté repose sur le fait que vous n’avez aucun contrôle sur vos joueurs. À tout moment, ceux-ci peuvent arrêter, vous trahir (en donnant des informations ou en changeant de Team), tenter d’acquérir plus de pouvoir par la force, etc. Quoi qu’ils fassent, rien n’affectera leur vie réelle. Tenez en bien compte.

J’ai la fierté d’avoir créé le mastodonte [A.S] pour diverses raisons mais cela n’a jamais changé ma manière d’être. Je n’ai jamais pris aucun de mes joueurs de haut. Il faut respecter tout le monde quelque soit votre avis à leur sujet ou leurs actions.

IV - Lire - Écouter - Observer

La richesse de la lecture est infinie. Les connaissances des plus grands hommes de notre civilisation sont disponibles dans de simples livres avec un accès très facile de nos jours. Il suffit de commander le livre et il arrive chez vous en quelques jours. Outre ce fait, j’attire votre curiosité sur le sujet car il est pour moi indispensable. Il y aura toujours quelqu’un de plus compétent que vous dans n’importe quel domaine, j’en suis convaincu. Chercher à tout inventer est une action noble mais par forcément -même assurément pas- la plus efficace. Depuis longtemps, j’ai pris l’habitude de m’intéresser à beaucoup de sujets et d’en acheter les livres les plus reconnus. Cela apporte beaucoup de connaissances supplémentaires et de l’humilité.

Une autre qualité indispensable dans n’importe quel domaine est l’écoute. Prenez le temps d’écouter les gens. Apprenez et prenez l’habitude de vous taire, de faire silence. Laissez leur la parole et ne les interrompez pas. Démontrez de l’intérêt. Peu de personnes prennent le temps de le faire, ils ne se rendent pas compte de ce qu’ils manquent. Se savoir écouté offre un sentiment de satisfaction du fait de se révéler intéressant pour autrui. Ce simple conseil vous permettra de gagner plus facilement les faveurs de votre interlocuteur ainsi que d’en apprendre d’avantage sur sa personnalité et ses idées ou encore sur les circonstances qui l’ont amenées à être là où il se trouve aujourd’hui. Dans votre optique de tirer votre groupe vers le haut, c’est loin d’être négligeable. L’observation est une technique que j’apprécie également. Sur travian, lors des conversations importantes ou des réunions audio, j’aimais me mettre en retrait de temps à autre afin de prendre la température en tant qu’observateur. Être celui qui observe est une sensation souvent étrange et offre une expérience toujours radicalement différente quelque soit la situation. Notez bien que l’observation et l’écoute sont foncièrement différentes. L’écoute sous-entend une attitude réceptive (permet le dialogue), tandis que l’observation tend vers une attitude perceptive (permet de discerner et de comprendre la situation).

Apprenez à observer et connaître vos hommes. Si vous ne les comprenez pas, il sera compliqué de trouver le moyen de les motiver. Votre rôle en tant que leader sera de tirer tout le groupe vers le haut, ces conseils vous seront grandement utile dans cette quête.

V - La préparation

Un bon système est un système prêt à réagir à n’importe quel événement. Pour cela vous devez réaliser un travail de préparation. Veillez à prévoir tous les scénarios et hypothèses possibles afin de prévoir des réponses à ceux-ci.

La préparation est, sans aucun doute, la plus grande force et la principale raison de notre succès. Nous nous sommes démarqués des autres grâce à cela. À titre personnel et, ironiquement, j’ai toujours pris plus de plaisir à tout préparer et à oeuvrer à l’amélioration du système avant même le début des serveurs. La préparation m’a demandée pratiquement une année entre 2009 et 2010 et plus de six mois en 2012 avant notre projet d’implantation dans deux secteurs différents. Cela peut paraître déraisonnable mais c’est là où je prenais mon plaisir.

La préparation consistait à prévoir énormément de scénarios et à définir les réactions les plus efficaces à apporter dans le cas où ils adviendraient. Tant que nous n’avions pas satisfaction, nous recommencions, jusqu’à trouver la solution optimale. Dès que nous le pouvions, nous mettions le système en pratique via des entraînements et des tests en situation réelle. L’objectif était que le jour J, chacun sache ce qu’il devait faire sans perte de temps, à l’image d’un réflexe naturel.

Cette quête de l’excellence permettait d’éliminer autant de surprises que possible. Ici, et comme dans la vie de tous les jours, la vie est remplie de situations inattendues. Or, lorsque vous vous positionnez sur des objectifs ambitieux, il est nécessaire, en tant que leader, d’observer le chemin aussi loin que possible.

VI - Le travail d’équipe

Maintenir un pied d’égalité entre les membres de votre Team est important dans le sens où cela permet de promouvoir efficacement la solidarité. Dans le cas où vous accordez trop d’attention à vos éléments les plus actifs, les plus importants stratégiquement ou les plus efficaces tout simplement, cela se ressent parmi ceux délaissés. Bien que le contexte puisse le justifier, ne rêvez pas, les joueurs sont des êtres humains, ils ne l’apprécieront pas sur le long terme. Faîtes en sorte de ne pas faire de favoritisme et de ne pas avantager continuellement les mêmes. L’astuce est de promouvoir l’intérêt commun et donc celui de la Team lorsque les décisions sont prises.

C’est un exercice délicat mais nécessaire au bon fonctionnement du groupe. Sachez-le, ce travail consistant à maintenir cet équilibre ne sera jamais terminé.

VII - Quête de l’excellence

Tout d’abord, prenez garde à ne pas exiger trop de vos joueurs. Ne créez pas non plus d’objectifs impossibles à tenir et ne mettez pas trop de pression sur ceux. Cela serait contre-productif. Ainsi, je n’ai jamais exigé des membres [A.S] qu’ils atteignent un quota ou une performance définie. En contrepartie, ils savaient que j’attendais le meilleur d’eux-mêmes selon leurs possibilités et disponibilités. L’idée était de les aider à atteindre leur potentiel maximal sans pression. Soyez présent, développez votre système de formation, soyez à l’écoute et tirez tout le monde vers le haut. À chaque nouvelle recrue, mes briefings étaient assez longs mais ô combien nécessaires pour leur insuffler nos valeurs. Je transmettais ce qu’on attendait d’eux afin qu’ils sachent exactement ce qui les attendait.

Chez [A.S], il y a toujours eu une lutte entre membres pour atteindre l’excellence. Le terme d’optimisation a été énoncé et répété des milliers de fois. J’aurais tendance à dire que l’optimisation était notre credo. Tout le système tournait autour de cette volonté commune d’améliorer absolument tout, à chaque instant. Ce qui importait était d’obtenir le meilleur système possible afin d’allier performance, efficacité, simplicité et plaisir.

Poussez vos joueurs à croire en eux tout en les conseillant et ils accompliront des merveilles.

VIII - Soyez une source d’inspiration

Vous n’obtiendrez pas le meilleur de vos éléments si vous optez pour une politique agressive en vous énervant continuellement. Vous y parviendrez en leur apportant la victoire, en leur démontrant la performance de l’alliance, en les convainquant qu’ils peuvent toujours faire mieux. Tout cela vous apportera leur respect qui, lui, vous assurera leur fidélité. Sur ce jeu, je ne pense pas qu’un seul leader ait jamais eu de bonnes performances en appliquant le règne de la terreur.

Votre succès en tant que leader sera défini par la valeur de votre groupe. Que vous soyez parfait ne changera rien, seul ce que vous créé représentera quelque chose. Si vous cherchez la reconnaissance et les honneurs, vous vous êtes trompé de métier. Les performances individuelles de vos joueurs et les performances collectives de votre alliance auront toujours plus de valeurs aux yeux du public que votre leadership. Cela peut paraître injuste, peu importe, cela reste un fait, tout ce qui importe étant ce que vos joueurs disent de vous. Comme expliqué plus tôt, il faut que vous choisissiez cette voie par plaisir et non par volonté de vous démarquer individuellement. Diriger un groupe de joueurs, donc d’individus, ce n’est pas comme gérer un compte, que vous sachiez parfaitement faire cette dernière tâche n’implique pas que vous saurez faire la première.

Dès lors, soyez un exemple, soyez humble, soyez discret. Ne cherchez pas les éloges, le succès de votre Team comblera ce manque éventuel. Faîtes en sorte de surveiller tout le monde, les personnes les plus discrètes ne sont pas à oublier, accompagnez-les et elles vous suivront jusqu’à la fin. Encouragez continuellement vos joueurs. Arrêtez de critiquer dès que quelque chose ne va pas. Vous êtes le leader, s’il y a un problème, considérez que c’est de votre fait. Remettez vous en cause et cherchez à comprendre pourquoi cette situation est arrivée (système inefficace, mauvais recrutement, mauvaise stratégie, manque d’accompagnement, etc.).

Veillez tout de même à ne pas forcément devenir l’ami de tout le monde. Les joueurs doivent ressentir que vous êtes celui qui dirige. Pour cela, gagnez le respect de tous, gardez vos distances avec les conversations de comptoir, trouvez le bon équilibre entre sympathie et autorité. En tant que leader, vous ne pouvez pas vous permettre de vous laisser influencer par vos sentiments. Cela peut conduire à de mauvaises décisions.

Je m’accordais tout de même des exceptions à cette règle, notamment lorsque les joueurs venaient me voir pour des situations personnelles. Dans ces conditions, oubliez votre rôle, agissez en ami et aider les. J’ai toujours ressenti de la fierté de voir combien de personnes m’ont fait confiance concernant des détails intimes de leurs vies personnelles. Encore aujourd’hui, les liens sont toujours bien présents et j’ai pu véritablement rencontrer de nombreuses personnes. Lorsque vous atteignez ce stade, soyez sûr que vous avez gagné le respect de vos membres. Avec du recul, ce qui importe au final, c’est qu’ils vous respectent et qu’ils suivent votre système.

Comme dans la vie réelle, prenez en compte le fait que chaque personne est différente. Ce n’est qu’avec le temps que vous parviendrez à guider tout le monde dans une direction spécifique. Néanmoins, sachez que vos membres ont des personnalités différentes et que chacun exige une attention particulière, notamment lors de la période d’intégration. Comprenez les et trouvez les moyens de leur donner confiance en eux. Vos joueurs doivent sentir que vous avez également confiance en eux. Chacun se sent pousser des ailes lorsque c’est le cas. Imaginez un chevalier sachant que son Roi le regarde, vous êtes le Roi, vos membres sont les chevaliers, s’ils vous respectent et vous savent présents, ils décupleront leurs efforts pour vous prouver que vous avez eu raison de leur faire confiance.

Lorsque vos joueurs commettent de grosses erreurs techniques, ne les blâmez pas. Ils savent déjà ce qu’ils ont fait, ils n’ont pas besoin de subir encore plus de critiques. Choisissez ce moment pour les soutenir et surtout les conseiller, ils vous le rendront bien.

Veillez également à votre utilisation des faits passés. Il faut éviter l’excès de confiance de vos membres. Ne soyez pas non plus incohérent, les faits sont là. Néanmoins, il convient d’avantage d’utiliser les erreurs passées à votre avantage en les rappelant à vos joueurs le moment opportun. Rien n’est jamais joué d’avance, à vous de faire en sorte que ça arrive. Pensez également à préserver vos joueurs de toute tentative impossible. Très fréquemment, sur Travian, vous allez avoir affaire à des membres souhaitant réaliser des projets très complexes qui exigeront énormément de temps et d’argent (exemple : fabrication de 5 forces offensives). Votre intérêt est de maintenir une certaine régularité générale durant de longs mois. Faîtes en sorte que vos joueurs jouent de manière simple et efficace sans s'embourber dans des projets décidés sur un coup de tête, c’est votre rôle.

IX - Combattre la suffisance

À chaque nouveau serveur, je n’ai jamais considéré que nous allions gagner quoi qu’il arrive. Ne considérez jamais que vous avez gagné un combat, une bataille ou une guerre avant que ce soit terminé. Tout du moins, agissez toujours comme si vous pensiez que la victoire peut encore vous échapper.

Avec les succès de la Team, nous étions archi favori chaque année. La difficulté résidait dans la gestion des membres. Ceux-ci, comblés par les records et les performances continuelles, se voyaient victorieux avant même le début. Il a fallu s’adapter à cet état d’esprit et l'annihiler autant que possible.

La principale problématique de ce sentiment provient des guerres. En effet, lorsque vos membres ont une confiance inébranlable en leur capacité à remporter la victoire, la moindre difficulté peut s’avérer catastrophique et lourde de conséquences. Ils commencent à facilement paniquer, à s’énerver les uns contre les autres et, avant que vous le sachiez, le moral des troupes est au plus bas en un temps record. De l’autre côté, au contraire, le moral de l'adversaire grimpe en flèche et son potentiel atteint son paroxysme.

C’est là notamment ce qu’il s’est passé en 2013 lorsque nous subissions les assauts répétés de trois coalitions différentes. Nos responsables militaires commencèrent à accuser le coup, manquèrent de temps, ou tout du moins de motivation pour affecter ce temps à leur rôle de responsable dans le jeu, et malgré une résistance plus que correcte, le moral a littéralement chuté. Je n’étais moi-même que peu présent mais la principale raison de ces fâcheuses circonstances étaient de mon ressort. J’ai sous-estimé la situation et mal effectué mon travail de préparation sur le sujet.

Vous ne pouvez jamais garantir la victoire par avance, c’est votre rôle de prévenir tel ou tel scénario et de rappeler les bases permettant de faciliter la gestion d’un conflit. Vous remportez une bataille, étape par étape. Vous ne pouvez sauter les épreuves et laisser penser que c’est gagné d’avance.

Lorsque tout fonctionne en votre faveur, comme cela a souvent été le cas pour [A.S], la question que vous devez vous poser est : comment faire mieux ? Comment pouvons-nous nous améliorer ? Ne vous laissez jamais prendre par ce sentiment de suffisance ou vous en subirez tôt ou tard les conséquences.

X - Renvoyer un membre

Se séparer d’un élément n’est jamais évident. C’est une décision délicate et forte de conséquences dans ce milieu. En effet, si vous choisissez de renvoyer un de vos joueurs, ayez bien à l'esprit qu’il possède une quantité importante d’informations au sujet de votre alliance. Le joueur n’ayant rien à perdre, celles-ci peuvent facilement être transmises à l’adversaire, entraînant de fâcheuses conséquences pour votre Team.

Fort heureusement, nous n’avons eu à renvoyer que très peu de joueurs. De mémoire, quatre. Deux parce qu'ils utilisaient des méthodes d’automatisation interdites par les règles du jeu et deux autres parce qu’elles n’étaient tout simplement pas compatibles avec la mentalité [A.S], autrement dit des erreurs de casting.

Lorsque vous renvoyez quelqu’un, faîtes le avec tact. Il ne faut pas qu’il devienne un ennemi. Expliquez les raisons et soyez honnêtes, vous augmenterez vos chances que la personne en question vous reste fidèle jusqu’à, au moins, la fin du serveur en cours, en ne transmettant pas d’informations à autrui.

N’oubliez pas de lui retirer strictement tous ses droits accès (forum, skype, gettertools mais aussi, souvent oubliés, les documents google). Lorsque vous avez décidé de le renvoyer, ne perdez pas de temps et faîtes le nécessaire le plus rapidement possible.

Il est également arrivé que certains joueurs soient néfastes à l’ensemble du groupe, de part leur personnalité notamment. Néanmoins, et c’est malheureux, l’état avancé du serveur et les nombreuses planifications stratégiques nous ont obligé à faire avec. Aussi, afin de préserver les plans et tactiques de l’alliance, j'ai opté pour le compromis en lieu et place du renvoie qui aurait eu un impact trop négatif sur le bon déroulement des plans.

Aussi, pensez bien que même avec un processus de recrutement poussé, des erreurs sont tout de même possibles. Cependant, lorsque des éléments perturbateurs parvenaient tout de même à s’intégrer, j’aime à penser qu’ils étaient les moins pires des pires.

XI - Le rapport à l’échec

La peur de l’échec est un sentiment bien réel qui peut paralyser certains et motiver d’autres. J’ai toujours été déterminé à éviter l’échec à tout prix. Le besoin de réussir a souvent pris le pas sur le bon sens. A vrai dire, ceci est une erreur que j’ai appris à corriger. Tout le monde ne peut connaître uniquement la satisfaction de réussir. Chacun d’entre nous connaîtra un jour ou l’autre des déconvenues ; il faut apprendre à s’en servir afin de revenir plus fort.

Pendant ma jeunesse, je n’avais pas compris cela et je vivais l’échec comme une forte déception dû à une mauvaise performance de ma part. Aujourd’hui, j’ai acquis plus de maturité sur ce sujet et j’accepte plus facilement mes erreurs. J’essaie tout simplement d’adopter une attitude positive vis-à-vis de la situation. Autrefois, même si je prenais en compte les éléments qui n’avaient pas fonctionnés, je ne me pardonnais pas ces erreurs, ce n’est plus le cas désormais.

Même si je conserve une mentalité de gagnant, je souhaite toujours m’améliorer. En acceptant plus facilement mes erreurs, je les corrige plus rapidement. De ce fait, chaque échec de la Team sur n’importe quel sujet entraînait une remise en question totale. C’est là où cela devient quelque chose de positif. Cela nous permet de reprendre les choses à zéro et de contribuer à l’amélioration du système. Dîtes vous que chaque défaite (ou équivalent) est dû une erreur de votre part, du fait d’un manque de préparation, d’anticipation ou autre, plutôt qu’en raison d’éléments extérieurs. Acceptez les échecs. Cela signifiera que vous êtes en contrôle et que vous pouvez améliorer la situation. Vous verrez que, la plupart du temps, vous pouvez contrecarrer ce que vous considériez comme une influence extérieure vous empêchant d’avancer.

XII - Les critiques

Préparez vous à subir, de manière constante, les critiques, notamment provenant de l’extérieur. Qu’elles soient justifiées ou non, cela n’arrêtera pas. Soulagez votre conscience en vous rappelant qu’il est plus simple d’être un critique assidu plutôt que celui qui agit. Vous êtes ce dernier.

Il y aura toujours des doutes quant à votre compétence, notamment lorsque vous débutez et avez donc peu d’expérience. Vous n’avez pas le choix il faudra prouver que vous êtes à la hauteur sur le terrain.

Néanmoins, dans le cas où vous seriez plutôt sensible à ces attaques répétitives, prenez du recul et écoutez uniquement ceux dont l’opinion compte réellement pour vous, en prenant soin de ne pas confondre ces personnes avec d'autres qui se contenteraient d'éviter de vous froisser et n'auraient donc fondamentalement aucune utilité pour vous permettre de vous améliorer. Lorsque vous avez le support d’un groupe de personnes que vous respectez, cela vaut toujours mieux qu’une horde de personnes semblant exister uniquement pour critiquer la vie des autres. Le leader est après tout un être humain, tout le monde a besoin, un jour ou l’autre, de soutien.

Cependant, il peut s’avérer très utile d’utiliser les critiques à votre avantage comme abordé dans la partie Communication de ce tutoriel.

Veillez à conserver le contrôle de la situation et à ne jamais vous laisser dominer par les sentiments. Vous devez maîtriser votre sujet, ceux qui veulent votre peau devront suivre et jouer votre jeu, bien malgré eux bien entendu.

XIII - Garder le contrôle

Un leader qui veille à conserver le contrôle est très différent de celui qui cherche à imposer son pouvoir. C’est en tout cas mon opinion. Comme expliqué précédemment, si les personnes ont perpétuellement « peur » de vous, je ne vois pas comment vous pouvez les aider à atteindre leur potentiel, notamment sur le long terme. De brefs moment de tempérament excessifs sont envisageable et plutôt efficaces lorsqu’ils restent rares car démontrent un agacement supposé forcément fondé par vos membres non habitués à vous voir hausser le ton. Après tout, vous êtes humain, il peut arriver que vos nerfs lâchent de temps à autre pour de bonnes raisons. Néanmoins, si cela arrive de manière régulière pour le moindre soucis, cela peut paralyser votre système, vos joueurs et vous faire perdre toute crédibilité. Dans le cas où vous éprouveriez le besoin de ressentir l’importance de votre statut, dîtes vous bien que tout le monde sait que vous avez le pouvoir de virer n’importe qui, n’importe quand et d'ordonner plus ou moins ce que vous voulez -à condition d'être suivi bien sûr, encore une fois c'est un jeu, personne ne sentira obligé outre-mesure-. Vous êtes l’unique personne pouvant le faire ; cela s’appelle le pouvoir. Cependant cela ne servira que votre ego et ce dernier a pour principale fonction de vous desservir.

Dès lors, faîtes en sorte de conserver le contrôle en régulant les problèmes et en indiquant les directions à prendre. Donnez de l’importance à vos joueurs et soyez convaincu par votre système -à raison bien sûr, pas aveuglément- afin que vos membres le soient également.

Prêtez attention à vos responsables, veillez toujours à ce que votre contrôle ne soit pas usurpé. La dernière chose que vous souhaitez c’est que votre Team soit en proie à une lutte de pouvoir interne. Si vous sentez qu’un de vos responsables commence à outrepasser ses fonctions, parlez lui en directement. Encore une fois, l’honnêteté sera efficace.

Enfin, garder le contrôle ne signifie pas que vous devez tout gérer. Soyez le chef d’orchestre qui dirige et non celui qui contrôle.

XIV - Délégation

Le contrôle et la délégation sont les deux côtés d’une pièce de monnaie. Lorsque j’étais plus jeune, je considérais comme un fait avéré qu'effectuer une tâche par moi-même était le moyen le plus rapide et efficace pour obtenir le résultat escompté. C’est avec l’expérience, ainsi que la lecture, que je me suis rendu compte que travailler avec d’autres était en réalité un moyen bien plus efficace pour réaliser à peu près n'importe quoi. Néanmoins, il faut veiller à ce que ceux qui vous secondent comprennent ce que vous souhaitez et qu’ils fassent effectivement faire suivre vos volontés.

Dans Travian, vous allez donc devoir choisir vos responsables. Ils auront pour rôle de vous seconder dans vos tâches ; ils devront s’assurer du bon fonctionnement de l’organisation et de répondre aux attentes liées à leurs rôles. Veillez à ce que vos représentants possèdent un maximum de ces vertus :

  • Le désir de gérer quelque chose
  • Être quelqu’un de confiance, qui transmettra vos idées
  • Être respecté par les autres membres
  • Être capable de s’adapter à toutes circonstances

Lorsque vous dirigez, il est vital de prêter attention aux détails mais il est également important que vous compreniez que vous n’avez pas le temps de tout vérifier par vous même.

Une fois vos représentants choisis, expliquez leur bien que les détails comptent dans chaque domaine et que ceux-ci feront la différence entre la réussite et l’échec. Le message doit bien passer car ce sont eux qui ont désormais la tâche d’être très attentif aux détails.

La confiance est également un élément clé. Vous devez avoir une véritable confiance aveugle en leur compétence. Si ce n’est pas le cas, ne les choisissez pas. J’ai toujours accordé ma confiance à mes représentants sur n’importe quel thème. Rappelez vous bien que la réussite de la Team, et par extension, la vôtre, dépendent énormément de leur performances. Vous ne pouvez réaliser quoi que ce soit sans eux. Prenez-en conscience le plus rapidement possible, aidez-les au maximum, restez disponible puis laissez les faire leur travail.

Attention, l’envie, voir la nécessité, de vous entourer rapidement sera bien présente et bien réelle. Néanmoins, il ne faut pas déléguer au premier venu. Prenez votre temps et ne vous laissez pas influencer.

XV - La reconnaissance

En tant que leader, il faut savoir se montrer reconnaissant envers ses subordonnées. Sachez féliciter vos joueurs régulièrement et notamment lorsqu’ils réussissent de bonnes actions. Mettez toujours en avant les performances de vos membres. Ne vous évoquez pas. Renvoyez toutes les éloges vers eux, ils se chargeront de leur côté d'en faire monter vers vous si vous en méritez.

Bien que votre rôle est le plus ingrat et le plus délicat, pensez à vous mettre à la place des autres. Le simple joueur a été présent tout au long de l’année au sein de votre Team. Il a suivi vos directives, respectez les stratégies et planifications militaires, il ne vous a pas trahi, il ne vous a pas posé problème et s’est montré assidu de manière quotidienne. Ne pensez-vous pas qu’il mérite de la reconnaissance ? La réponse est bien évidemment oui, alors faites le encore et encore. Puis répétez. Le terme « Bravo » ou encore l’expression « bien joué » ont toujours un effet positif sur le moral et la confiance de votre groupe, abusez-en.

Vos joueurs ressentiront un sentiment de satisfaction et auront envie de vous rendre la pareille.

N’oubliez personne, vos joueurs offensifs, vos joueurs défensifs, vos représentants, tous ceux qui ont oeuvré à la réussite de la Team, autrement dit tous vos membres, sont importants et ont leur part de mérite.

Enfin, d’un point de vu strictement personnel, prenez soin de vous et ayez de la reconnaissance envers vous-même pour le fait accompli. Nul besoin de le divulguer en public mais il est important de s’en rendre compte. Ce n’est pas rien de diriger un groupe de personnes dans un monde virtuel, prenez en conscience et utilisez cette expérience pour votre vie de tous les jours.

Certains leaders sont tellement occupés à gérer leur organisation qu’ils en oublient de prendre soin d’eux. Ils sont pris par la pression du résultat, ils manquent des repas, ne dorment pas suffisamment et ne font plus de sport ! Leur santé en prend un coup et c’est bien malheureux. Lorsqu’ils mettent leur vie réelle de côté, la situation devient problématique. Ils prennent tellement de temps à s’occuper des affaires des autres, à prendre soin de tout le monde qu’ils oublient qu’ils sont simplement sur un jeu. Ne commettez pas cette erreur. Veillez à ce que votre vie sociale et professionnelle soit toujours votre priorité. Le virtuel doit rester secondaire.

XVI - Les rivalités

Avoir des rivaux internes dans l’alliance durant les périodes de paix est une bonne chose. Tant qu’il s’agit de rivalités évoluant dans un cadre bon enfants, entre frères d’armes pourrait-on dire, elles poussent les joueurs à se surpasser et à donner le meilleur d’eux même afin de prendre l’ascendant sur leur rival. Lorsque vous êtes en confrontation directe avec un adversaire, vous n’avez plus à pousser les membres vers un certain dépassement de soi, ils le font naturellement. C’est un “boost” incroyable pour souder le groupe. Dans ces circonstances, les petites tensions disparaissent et font place à un enthousiasme général qui va renforcer les liens entre chaque joueur de la Team.

Outre ces bienfaits liés à la cohésion de groupe, en tant que leader, vous apprenez également toujours beaucoup de vos rivaux. Cela vous pousse également à améliorer tout le système afin d’être certain de prendre l’avantage. Servez-vous de cette rivalité pour motiver votre groupe à dépasser ses limites. Ne soyez pas dans la critique du rival, ce n’est pas votre rôle. Vous êtes le leader, votre objectif est de tirer votre groupe vers le haut, quelque soit les circonstances.

XVII - Conclusion

Dans toutes les organisations, nous sommes soumis aux problèmes concernant le recrutement, le travail d’équipe, la fidélité du groupe, la mise en place de l’organisation et des valeurs, l’amélioration des structures, le maintien élevé du moral et des performances, la lutte contre la suffisance face aux bons résultats, l’émergence constante des rivaux et le continuel besoin de toujours faire mieux.

En tant que leader, nous devons nous reposer sur nos talents de persuasion, de motivation, de conseiller ou encore sur notre sagesse.

Les grands leaders sont préparés à faire confiance aux avis de leurs proches, n’ont pas peur de déléguer une autorité, n’interviennent pas dans chaque domaine en imposant leur vision constamment et ne cherchent pas à avoir forcément raison.

Le leader comprendra que d’autres sont capables de réaliser des choses qu’il n’est pas capable de faire fautes de connaissances ou tout simplement de temps.

Le leader aura plus de satisfaction face aux réussites de son groupe que face aux siennes propres. Il ne cherchera pas à se positionner sous le feu des projecteurs extérieures, seule son alliance compte.

Il aura tendance à observer ainsi qu’à écouter plutôt qu’à parler. Il sera particulièrement curieux face aux sujets qu’il ne maîtrise pas et possèdera un grand sens de l’humilité.

S’il fait correctement son travail, ses joueurs verront en lui quelqu’un de droit et franc plutôt qu’un capricieux, avide de pouvoir.

Le leader ne cherchera pas nécessairement à être aimé de tous, les intérêts de son groupe et de sa Team seront toujours la priorité.

Il aura la capacité de pousser ses membres à leur potentiel maximal, permettant des performances et un engagement à toute épreuve.

Connaissant son groupe, il saura comment réagir en toutes circonstances.

Le leader sera quelqu’un de patient et confiant en ses convictions, et ce, même dans les périodes les plus complexes.

Il fera en sorte de mettre en avant les intérêts du groupe avant toute chose. Rien n’est plus important que la Team.

Il s’occupera avant tout de son groupe et non pas de ses adversaires. Ce n’est pas les faibles performances des concurrents qui permettent la réussite mais bel et bien la performance de son groupe. Le succès dépend en grande partie de ce qui se passe derrière les rideaux, c’est là où le travail le plus important est effectué.

Les plus grands leaders sont constamment en compétition. Non pas contre leurs rivaux, mais contre eux mêmes, face à l’idée d’atteindre un jour la perfection. Pour eux, aucune performance n’est jamais suffisante.