Analyse des armées offensives

Analyse des armées offensives

Bien que vous soyez sans doute pressé d’asséner des coups à vos voisins pour les soumettre à votre joug, il convient, en premier lieu, d'étudier quelque peu les différentes armées que vous pourrez former selon le peuple que vous décidez de choisir. Mieux encore, il vous faut connaître ces différentes armées afin de pouvoir choisir le peuple qui vous correspondra le plus, les différences entre les armées des trois peuples proposés étant assez significatives.

I) Les caractéristiques des armées

La première chose à savoir sur les armées offensive est simple, je ne vous apprendrai rien. Contrairement aux troupes défensives pouvant être regroupées sur un même village et agir du même coup au sein d'un même combat, il est impossible de regrouper des armées offensives pour qu'elles participent au même combat. Cette différence rend bien plus compliqué le fait d'en posséder d'imposantes puisqu'un seul village peut être à l'origine de la formation d'une armée et que celui-ci met un temps plus ou moins important à remplacer les pertes dûes aux combats. C'est en se basant sur ce constat simple que l'on obtient un point de comparaison très important, la force acquise durant une période de formation donnée, habituellement un jour, donc 24 heures. C'est cette force obtenue en un jour qui permet de définir le potentiel de renouvellement d'une armée. Cependant, comme nous le verrons, ce n'est pas la seule chose qui importe lorsque l'on cherche à monter une armée offensive.

Le tableau suivant permet justement de comparer les armées offensives existantes selon diverses caractéristiques, toutes calculées sur une journée. Tout comme pour le tutoriel défensif, les colonnes 2 à 7 indiquent le type d'unité non-obligatoire. J'entends par unité non obligatoire que, pour chaque peuple, il existe tout d'abord une unité qu'il faut impérativement former -l'imperian chez les romains, les guerriers à épées chez les gaulois et les cavaliers teutons chez les germains- si l'on veut maximiser la force offensive obtenue pour chaque jour de formation mais également deux autres unités que l'on peut entraîner comme bon nous semble -les imperatoris ou les caesaris chez les romains, les éclairs de toutatis ou les hédouins chez les gaulois et les guerriers à hache ou les combattants au gourdins chez les germains-.

  Caesaris Imperatoris Hache Gourdin Eclair Hédouins
Coût 692 990 627 630 590 570 552 150 518 225 639 830
Force 64 240 59 740 64 380 68 040 52 015 57 495
Avec brasserie - - 70 818 74 844 - -
Consommation 1 242 1 243 1 181 1 539 959 1 058
Avec abreuvoir 1 015 940 - - - -
Coût / force 10,78 10,50 9,17 (8,33) 8,23 (7,37) 9,96 11,12
Force / conso 51,72 (63,29) 48,06 (63,55) 54,51 (59,96) 44,21 (48,63) 54,23 54,29

De ce tableau, certains pourraient tirer des conclusions hâtives et déclarer selon leur type de jeu que l'une ou l'autre des armées est la meilleure. Là est l'erreur habituelle, se baser sur un type de jeu précis pour juger de l'efficacité d'une armée alors qu'il faut les comparer dans un contexte précis afin de connaître les caractéristiques qui importent. Nous allons justement voir à travers les prochaines parties de ce tutoriel les différents cas d'utilisation que l'on rencontre habituellement pour une armée offensive.

II) Piller et/ou frapper, que du bonheur

Le premier type d'armée à être abordé, celle qui bat des records en force acquise chaque jour et en consommation, l'armée germaine composée de cavaliers teutons et de combattants au gourdin. Ces deux caractéristiques rendent cette armée particulièrement intéressante dans divers cas de figures. Tout d'abord, si vous êtes très présents et que vous pillez beaucoup, la consommation n'est pas un problème pour vous, ce qui vous importe le plus devient donc la force globale de votre armée, vous serez ici largement satisfait. De même, si vous aimez taper souvent et donc perdre des troupes et par conséquent ne jamais avoir un négatif très important, cette armée vous conviendra à merveille puisqu'elle vous permettra de rapidement obtenir de nouveau de quoi attaquer après de lourdes pertes. De plus, le coût très faible de cette configuration vous permettra d'en faire plusieurs sans trop de problème que vous soyez un gros pilleur voulant des armées importantes ou un joueur aimant envoyer ses armées au suicide toutes les trois semaines.

III) La patience est mère de toutes les vertues

Beaucoup de joueurs, dont moi, n'aiment pas piller, cette activité prend du temps, du temps et encore du temps sans apporter de plaisir concret. Si vous êtes également dans cette situation et que vous ne voulez pas non plus frapper tous les deux jours que ce soit parce que vous n'avez pas le temps ou parce que le contexte ne s'y prête pas, le mieux est de vous orienter vers une armée efficace sur le long terme. Ici, ce qui vous importe donc le plus est d'avoir le maximum de force pour un minimum de consommation. Trois armées répondent au premier critère -celui de la force-, l'armée romaine composée d'imperians et de caesaris, l'armée germaine composée de combattants à la hache et de cavaliers teutons et la seconde armée germaine remplaçant les combattants à la hache par des combattants au gourdin. Comme on vient de le voir, cette dernière armée consomme trop, elle ne répond donc pas au second critère -la faible consommation-, reste alors l'armée romaine et la seconde option germaine. Le premier cas est parfait si la consommation est un problème particulièrement important puisque la consommation globale est inférieure de 16% à la seconde, sinon , le second est quant-à lui préférable si vous comptez faire une armée de type ouverture au bélier et donc utiliser la brasserie pour frapper plus fort.

IV) Taper c'est bien, farmer aussi, mais si je veux me développer plus vite ?

Dans le cas où vous seriez un joueur offensif cherchant avant tout à se développer, que ce soit pour former plusieurs armées ou juste pour se développer, l'objectif sera avant tout le pillage. Dans ce cas, soit vous pouvez opter pour la première option présentée, à savoir l'armée de combattants au gourdin, mais vous aurez à subir les contraintes déjà spécifiées, soit vous pouvez considérer le cas de l'armée romaine composée d'imperians et d'imperatoris. En effet, cette dernière unité est efficace en pillage tout en étant très bonne en attaque, rendant cette configuration parfaite pour à la fois se développer efficacement en pillant et taper ses voisins sans trop de problèmes. Il arrive d'ailleurs souvent que les joueurs emploient une ou plusieurs armées basées sur les imperatoris pour piller efficacement et financer ainsi une armée principale composée d'imperians et de caesaris. A noter par ailleurs que le bonus romains permettant de construire à la fois un champ et un bâtiment rend ce choix encore plus crédible si l'optique est bel et bien de se développer (sans employer massivement des pièces d'or).

A noter qu'une autre possibilité serait d'employer l'armée gauloise spécialisée avec des éclairs de toutatis, néanmoins, ici, la force de frappe de votre armée serait tout bonnement ridicule et vous n'auriez pas le bonus de construction romain en prime. A moins donc de ne faire que piller pour piller, ce n'est pas une option à recommander.

V) Le cas des gaulois

Vous l'aurez remarqué, toutes les armées ont été citées sauf les armées offensives gauloises. Ceci pour une bonne raison, la première de ces deux armées, celle citée au dessus, spécialisée dans les éclairs de toutatis, est tout bonnement trop faible pour faire quoi que ce soit de crédible lorsqu'il s'agit de taper, elle peut bien entendu participer aux opérations, mais dès lors qu'elle croisera des défenses, elle ne s'en remettra pas avant un bon moment. La seconde, dont l'hédouin forme l'épine dorsale, est quant-à elle très cher sans pour autant apporter le moindre avantage concret face aux autres types d'armées, l'hédouin n'étant pas un pilleur particulièrement doué ni une unité de frappe excellente. Autrement dit, au contraire des phalanges qui permettent de former des défenses quasiment équilibrées pour un coût réduit et à grande vitesse, les rendant ainsi utiles en cas de besoin urgent, les armées offensives gauloises, elles aussi d'une force moyennes, se rendent globalement inutiles. Choisir de jouer offensif avec le peuple gaulois est donc globalement une erreur puisque, quelque soit l'objectif visé, il y a mieux chez les germains ou les romains.

Certains rétorqueront que les armées composées d'hédouins permettent de mieux résister en cas de retour offensif du fait de leur bonne défense contre la cavalerie. A ceux-là, je dirai simplement que le but d'une armée offensive n'est pas de défendre. L'option de l'armée constituée d'hédouins étant justement bonne dans le cas d'un joueur défensif désirant avoir une petite armée, les hédouins lui servant du coup de défenses d'appoint.

Enfin, reste la question des attaques nocturnes avec les éclairs de toutatis sous artefact vitesse ou encore des retours offensifs. Ce sont là en effet des choses intéressantes. Cependant, ce type d'attaque amène en général à perdre quasiment autant de potentiel offensif que l'adversaire à cause de la faiblesse offensive des éclairs de toutatis et du bonus défensif accordé par le mur adverse. Il s'agit donc en général d'opérations menées pour se débarasser de joueurs offensifs gênants mais en aucun cas d'un type de jeu précis préparé dès le départ.